or
Stereolab

Le temps venu d'en arriver la
La tete se demande s'il ne vaut pas mieux baisser les bras
Choses affligeantes se passent dans le monde
Faut-il cesser d'avoir foi en sa nature feconde

Il est des fois o? je suis fatiguee
Ma foi en l'etre humain est alienee
Pourtant au fond de moi coule une riviere
Qui nettoie l'eau et repose, regenere
Acceptez certaines choses ne sont pas belles
Mais elles peuvent nous rendre injustes et cruels
Faut-il baisser les bras, se resigner
Devenir mouton et bien s'aligner

Le temps venu d'en arriver la
La tete se demande
S'il ne vaut pas mieux baisser les bras
La tete coupee du corps de ses forces
Nous reculant vite, s'essaie de rentrer dans le moule

Au fond de moi-meme coule la riviere
Et ou m'emmene-t-elle?
La ou j'entends bien, ou je vois vrai
Le beau, le laid, le tout, le rien
La riviere ecrase ceux qui preferent les images
Aux choses reelles
L'apparence a l'etre qui favorise
L'illusion, la realite

Etre naif c'est vouloir le bien
Sans connaitre le mal et le sombre
Rien n'est possible

L'innocence c'est connaitre les recoins
Etre toujours attire par le bien
Tout est possible

Accepter certains phenomenes
Accepter qu'il y a de la haine

(Acceptez, acceptez)

Accepter certain phenomenes
Accepter qu'il y a de la haine

Written by GANE, TIMOTHY JOHN / SADIER, LAETITIA
Published by Universal Music Publishing Group

Lyrics Provided By LyricFind Inc.